Comment j'ai raté mon week-end à Paris


Il y a quelque semaines, nous avons fêté la St Valentin, cupidon, l'amour, tout était love ... enfin pour la plus part d'entre vous. 

En ce qui me concerne, Heito est anti-fête commerciale, donc ma St Valentin je peux m'asseoir dessus. Heito c'est genre : "Niananian ...quand on aime c'est tout le temps, faut pas attendre le 14 février..." blabla blabla ... pffff .
Donc rien de spécial au programme ce jour là pour notre couple. (sauf pour moi, je lui ai acheté toujours une boite de ses gaufrettes préférées, histoire de placer un remind au milieu des courses, ni vue ni connue ... )

Paris by Chacha Aventurière

Il y a 3 ans pourtant, nous nous sommes organisés un petit week-end en amoureux à Paris. En grand fan de Lisa Stansfield, nous avions appris un samedi matin d'octobre qu'elle faisait un concert en février 2014 au Trianon. En moins de 2h, nous avions nos places (je pense même que nous devions être les 1er en France à les acheter), puis 2 billets pour notre TGV (billets non échangeables non remboursables). Le plus difficile fût de trouver l'hôtel. Un bon plan, et hop l'affaire est dans le sac, il ne restait plus qu'à patienter.

Arrive le D-day tant attendu.

Comme d'habitude avec Heito, nous sommes à la bourre. Ma Micra  (oui, j'ai eu micra et alors ?)  mon fringant véhicule donne tout ce qu'elle a sur l'A1 pour arriver à Lille Flandres avant le départ de notre TGV. Coup de bol, une place de parking se libère lorsque que nous passons à proximité d'Euralille, yessss. On presse le pas, on se jette dans le train, cela s'est joué à quelques minutes...ouf, nous arborons tous les 2 un big smile de winners  !!! ca démarre bien.

Pendant les 60 mns que durera notre trajet jusque Paris, nous évoquons les malheureux spectateurs,  qui ce matin ont appris que U2 ne joueraient pas au Stade Pierre Mauroy de Lille, le soir même. Le stade souffrant d'un problème de chauffage, cela aurait une incidence sur la qualité du son des instruments de musique du célèbre groupe. Les pauvres .... 

Nous voilà Gare du Nord, faut être honnête, ce n'est pas la gare la plus glamour de Paris. Comme d'habitude, après quelques minutes de prise de tête sur la direction à prendre, nous voilà enfin dans les rues de Paris. On aurait pu prendre le métro, mais j'aime pas le métro.

Il nous faudra marcher longtemps avant d'arriver à notre hôtel. Pas grave, de toute façon il nous reste 4H avant de le concert.  Nous traversons Barbès Rocheschouart, découvrons Paris un dimanche après-midi, et finissons aux portes du Marché aux puces de St Ouen. 

Crédit photo Office du toursime de plaine Commune Grand Paris

C'est à ce moment là, que je réalise que nous nous sommes très loin de la salle de concert. Mais je fait mine de rien vis à vis d'Heito.

Avant d'arriver à notre hôtel, je découvre avec surprise un autre monde aux portes de Paris. Je me sens vraiment très mal à l'aise, la misère s'étale sur les trottoirs de Paris. Des familles qui vendent à d'autres des brics et des brocs. Mais où sommes-nous ?? !! 

Nous finissons par arriver à l'hôtel. C'est un Ibis budget, pour une nuit nous pouvions faire un effort et puis ça nous donnera une idée de ce que vaut un tel hôtel. L'effort sera loin d'être petit quand même. (certains diront on en a pour son argent) Le lit se résume à 4 planches assemblés probablement dans un pays d'Europe de l'Est, pas de vrai sommier, un matelas plat comme une crêpe, pas de couette, des oreillets sans aucune tenu, une déco minimaliste, une salle de bain thermoformée,  misére, misére. Chaque accès possède son digicode, c'est franchement glauque. 

Chacha c'est à quelle heure ??
Attends prête-moi ton super téléphone, je vais regarder sur internet.

** ?? **   !! **  # # * *** !  (ceci est le bruit du silence quand t'as une mauvaise nouvelle à annoncer )
Heito ?!
Quoi ?
** ?? **   !! **  # # * *** !   attends je vérifie ...
Euh le concert est annulé.
** ?? **   !! **  # # * *** !  (Heito vient de disjoncter)
Le concert est reporté en mai ...


Je vous passe les détails de la conversation qui suit. C'est bien connu dans un couple, c'est toujours la nana qui transforme le super week-end de love en super week-end de loose. (Je reconnais qu'étant l'organisatrice de ce week end, Heito n'avait pas vraiment tord sur le coup)

Nous avons donc pris la décision de découvrir le marché de St Ouen, ses brocanteurs de brics et brocs, ses antiquaires qui en font la réputation à travers le monde. Sérieusement, nous n'avions pas le coeur à trouver un quelconque intérêt à ce lieu. Un petit souper en tête à tête au Mc Do le plus proche (Oui on peut trouver du réconfort dans un Big Mac lors des jours d'orage, je vous l'assure) 

21h s'affiche sur mon Nokia 3310, nous voilà de nouveau dans notre "super" chambre d'hôtel. Ambiance tendue saupoudrée de déceptions, un lit qui ressemble à un lit de camp. Nous finissons par nous endormir  (enfin on essaie) en rêvant à mieux pour mai prochain.

Le lendemain le retour sur Lille se passera super bien. Nous finissons par prendre de parti de rire de notre mésaventure. 


Paris by Chacha Aventurière

Le 16 mai, nous avons repris la route pour Paris. Nous dormons, cette fois à Hotel ibis Styles Paris Gare de l'Est Château Landon, situé à 2 pas de la gare du nord, avec une super vue sur le Sacré Cœur. 

Enfin, c'était pas gagné, dans la 1er chambre qui nous avait été attribuée le plafond de la salle de bain était moisi. 

Nous avons demandé à changer, et la cerise sur le cake : une super vue, pas de voisin de chambre, nous sommes au dernier étage, le rêve.



Lisa Stansfield n'était pas au mieux de sa forme, mais c'est du bonheur quand même de l'entendre en live.


Lisa Stansfield by Chacha Aventurière

Le lendemain direction les Champs-Élysées, puis un petit coucou à Vincennes chez jolybrother qui nous offre une traversée de Paris en cabriolet.


Paris by Chacha Aventurière
Cheveux au vent nous suivons le cours de la Seine, les demeures haussmanniennes, le soleil, des rires, la joie de se retrouver.  Nous passons l'après-midi à discuter, installés confortablement dans le jardin de jolybrother.

Après une super après-midi sous le signe du bonheur, il était temps pour nous de rentrer, et c'est le cœur gros cette fois que nous quittions la capitale. 


Paris sera toujours Paris. La ville lumière ne laisse personne insensible. Parfois, je l'aime, et parfois elle m'exaspère. Lorsque nous voyageons, nous ne disons jamais que nous venons d'Halluin, enfin Lille (c'est un chouia plus simple à situer). Allez donc expliquer lorsque vous êtes à l'étranger où se trouve Lille, c'est perdu d'avance.. Par contre, il suffit de dire France, puis Paris pour que les yeux de votre interlocuteur s'illuminent. 


Des week-end qui prennent l'eau, nous l'avons déjà tous plus ou mois vécu. Mais malgré tout, on arrive toujours à en ressortir quelque chose qui nous apporte une légère satisfaction. Et vous c'était quoi votre plan losse qui avec du recul vous fait rire ?

Je vous kiss, et n'oubliez pas, aimer  c'est partagé !

Chacha






Commentaires

  1. Bon bah ça va, ce deuxième weekend a rattrapé le weekend de la loose!

    RépondreSupprimer
  2. heureusement un 2eme we pour rattraper
    moi pas de we entier pourri mais pleins d anecdotes
    genre vouloir visiter le jardin botanique de Palerme et se voir refuser l accès car à 10 min de la fermeture et oui le jardin fait quelques ha
    d ailleurs si je n avais pas oublié mon guide gagé au #MOV chez moi ça ne serait pas arrivé


    mais 1 des mieux c est promettre à mon acolyte 1 we à Jersey se rendre compte la veille que pas de bateau depuis Granville ce jr la je te dis pas la conversation
    ah quoi tu n avais pas vu mais comment fait
    j en menais pas large j te jure
    heureusement pr moi Granville et les îles Chausey ont tout rattrapé c magique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut savoir retirer le meilleur du pire dans chaque expérience

      Supprimer
  3. Ahlalala toi aussi t'as la poisse des St Valentin et autres WE romantiques! je compatis ! heureusement qu'il y a eu le WE numéro deux pour récupérer le coup, ouf, j'ai frémi avec toi ;) Mais oui, il faut faire contre mauvaise fortune bon coeur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant que l'on en rit ensuite, c'est que ce n'était pas si mauvais que cela ;)

      Supprimer
  4. Je suis étonnée pour l'ibis budget . Et j'ai peur aussi... J'ai réservé un b&b en banlieue parisienne pour nous 4. Gloups.

    RépondreSupprimer
  5. Ça me rappel un passage que nous avons fait à Nantes. Nous y dormions une nuit après avoir fait les châteaux de la Loire et avant de gagner La Baule. Nous avions trouver une sorte d'appart hôtel pour cinq à 100€ et déjà là j'aurai du me méfier. Nous sommes tombé dans un truc hyper glauque dans un quartier pas terrible pourtant en plein centre. Du coup la découverte de la ville ne nous a pas emballé et c'est malheureusement le point négatif quand ça démarre mal du coup tout pareil moche. Vous avez bien fait de revenir il ne faut jamais rester sur un échec !! Et nous et bien faudra qu'on retour à Nantes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois râter un trip c'est une bonne excuse pour revenir ... mais chut !

      Supprimer
  6. C'est toujours pareil pour les hôtels, ça dépend où tu es. J'ai testé plusieurs fois l'ibis budget de Marignane et celui d'aubagne et il étaient très bien.
    Je vais aller découvrir cette chanteuse que je ne connais pas, parce que quand je clique sur ta vidéo, ça fait comme une photo.

    Contente quand même pour toi que ça ce soit arrangé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kikou Martine depuis le temps que je dois te répondre ... ben là t'es à Boston ... tu ne lira pas ce commentaire d'ici tôt mais merci d'être passée ma belle

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

C'est un véritable plaisir que de partager les aventures de ma tribu avec vous. Vos commentaires, vos partages sont mon adrénaline, mon énergie, ma motivation, alors si vous avez aimé le lire, ou regarder les photos, un p'ti clic ou un petit mot me feront toujours énormément plaisir.
Un GRAND merci, Chacha !