Madére l'île du printemps éternel

Colors of Madeire * Madère by ©Chacha Aventurière
Voilà que les premiers frimas de l'automne s'installe doucement, et que mon envie de plier bagages se fait de plus en plus forte. Depuis plusieurs semaines déjà la blogosphère partage sans modération des aventures et découvertes faites au cours de l’été dernier. 

En ce qui me concerne, je n'ai partagé que quelques photos de fleurs avec le hashtag #sharingMadeira ou #lundifleuri sur  twitter ou Instagram. Comment vous dire … En fait, je ne sais pas comment aborder la présentation de l'île de  Madère, finalement le plus simple sera de commencer par le début.


Brussels Airport by ©Chacha Aventurière

Après deux tentatives infructueuses d'emmener ma tribu à Madère en 2013, et 2014, 2016 fût l'année ou j'ai trouvé les mots justes pour les convaincre. 
Mais là encore, l'île de Madère s'est faite désirer. Nous avons décollé avec de 2 heures de retard à partir de Bruxelles en raison des conditions météo à l'arrivée. Petit rappel : nous sommes le 15  août, je voyais mal comment des conditions climatiques pouvaient poser problème, du moins jusqu’à notre arrivée.
Nous y avons vécu l'atterrissage le plus rock and roll de notre vie. Oui, j’ai crié de joie quand les roues se sont posées, j’ai applaudi des deux mains,  avec un rire nerveux du bout des lèvres.

A la sortie de l'avion, telle une gifle le vent m'a littéralement fouetté le visage, et soulevait ma jupe (ouai, je voyage en jupe et alors ?! C’est plus pratique, et cela évite de me contorsionner dans les toilettes) 
Voilà, la fameuse condition météorologique qui posait problème : le vent. Mais nous étions enfin sur cette île au large du Maroc, île posée au milieu de l’Atlantique et dont on dit que le printemps y est éternel, et cela était le plus important à mes yeux (un été saveur douceur).  

Pendant le trajet vers l'hôtel, je n'arrivais pas à quitter des yeux de la mer. Nous sommes arrivés au Vidamar Ressort Madeira en début de soirée. Il n'y a plus de vent, la nuit est tombée. Il plane dans l'air un je ne sais quoi d'apaisant. Ici tout est sobriété, l'éclairage met en valeur l’élégante architecture du bâtiment. Je suis déjà sous le charme.

Notre chambre est cosy, et la vue sur le balcon m'offre un panorama à 180 degré sur la mer. Il fait nuit noire, mais la lune éclaire le jardin, le clapotis de la mer accompagne ce moment de sérénité

Colors of Madeire * Madère by ©Chacha Aventurière

Le lendemain, je suis la première à sauter du lit, juste au moment où le soleil se lève lui aussi de derrière la montagne. Il fait bon, je profite de l'instant pour lâcher prise après une année bien mouvementée. J'immortalise l'instant, un vrai bonheur.
Colors of Madeire * Madère by ©Chacha Aventurière

Vidamaor Resorts Madeira by ©Chacha Aventurière
Le Vidamar Resorts est résolument tourné vers la mer, peu importe où que l'on aille dans l'hôtel, la mer y est visible.

Ici point d'animateur au short rose fluo qui hurle à longueur de journée dans un micro,  pas de soirée boule à facette. 

Il faudra se contenter d'une partie de billard, se poser dans un des nombreux canapés et profiter d'un bon livre ou profiter des soins du centre du bien être.

Vers 21h, une chanteuse à la voix douce nous bercera au son du fado.

Détente, silence, farniente, tranquillité, se ressourcer voilà les maîtres mots pour parler du Vidamar Ressorts Madeira.

Dés notre arrivée, j'ai eu une furieuse envie de parcourir cette île, mais très vite, nous nous apercevrons que cela ne sera pas aussi facile. J'ai beau avoir lu beaucoup sur Madère, vu beaucoup de photos, personne n'a abordé le sujet de ses routes.

Nous avions loué un Fiat Panda pendant 4 jours pour pouvoir jouer les explorateurs. Ici le prix de la location de voitures n'est pas donné du tout. A tarif équivalent, nous avions eu une Ford Focus automatique pendant 7 jours à Chypre. Ici les rues sont un remake des rues de San Francisco, mais en plus pentu. Si j'étais de Marseille, je vous dirai qu'elles forment presque des angles droits (si j'étais de Marseille.) 
 
Colors of Madeire * Madère by ©Chacha Aventurière
Alors que Heito, et Pauline m'ont abandonné dans l'après-midi, je me suis mise en quête de visiter le merveilleux jardin botanique.

Une bonne partie de la route s’est faite sans trop de problème, jusqu’à ce moment où arrêtee à feu, la voiture eu le plus grand mal à repartir, et à atteindre les 30 km/h.

Au moment de passer la seconde, j’ai bien cru que la voiture dévalerait la pente en marche arrière. C’est à fond de 1ére, avec un moteur hurlant à la mort que je suis arrivée à destination.
A partir de cet instant, j’ai bien compris que mon programme de visites en voiture serait compromis (son remplacement n'était pas envisageable car nous sommes en plein rush estivale).
Colors of Madeire * Madère by ©Chacha Aventurière

Mais ne m’avouant pas vaincu, le lendemain, j’ai encore planifié la visite de Cabo Girao.

C’est "poussé" par un camion que notre panda a réussi à parcourir quelques kilomètres sur l’autoroute.
Mais là aussi, très vite nous nous sommes aperçus que nous devions renoncer à notre destination finale.

En désespoir de cause, j’ai laissé redescendre la Panda sur les routes pentues de Madère en direction de la mer.

Nous avons traversé des bannerais à ne plus en finir, et découvert Cabo Girao d’en bas.

Un spectacle qui m’a mis larme à l’œil, j’avais en partie trouver ce que j’étais venue chercher.
  
Colors of Madeire * Madère by ©Chacha Aventurière
Colors of Madeire * Madère by ©Chacha Aventurière


Colors of Madeire * Madère by ©Chacha Aventurière
Si j’avais un conseil à vous donner pour visiter l’île de Madère, c’est soit de prendre une voiture puissante. Pas forcément l’énorme 4x4 polluant,.Non, une voiture avec du couple (dixit Heito).

Vous pouvez aussi vous rabattre sur les nombreuses agences qui proposent des sorties en bus à la journée pour une vingtaine d’euro.

J’ai sorti ma calculette, et à 3 trois sur 3 jours, nous aurions fait le tour de l’île sans le moindre problème pour le même budget.

Au final, nous n’avons parcouru que 100 kms, mais ils étaient fantastiques.

Nous avons énormément apprécié notre séjour au Vidamar Ressorts Madeira. J’ai adoré me prendre pour Sissi l’Impératrice au jardin botanique. J'ai pris un malin plaisir à photographier les portes street-art de Funchal. J’ai des photos de fleurs à ne plus en finir.

Chaque jour nous pouvions contempler la mer, douce, calme d’un bleu profond qui se confond avec le bleu du ciel. Oui, nous sommes tombés amoureux de l'île de Madère.

On s’est promis d’y retourner, et cette fois-ci de mieux nous y prendre. En tout cas, c’est ressourcer et en pleine forme que je suis rentrée à la maison.

Colors of Madeire * Madère by ©Chacha Aventurière
 Voilà, j'ai planté ce merveilleux décor, et maintenant j'ai super hâte de vous en parler en détail.

On se retrouve très vite,
Kiss kiss you all
Chacha




 

Commentaires

  1. Quels aventures palpitantes !!! Ouh la la Madère moi c'est une ile que me fait rêver j'adorerai y aller et ton séjour me donne encore plus envie malgré les routes !! Merci a toi de m'avoir rêver ce matin avec mon café et mes tartines !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est pas fini, j'ai bien l'intention de vous parler du jardin botanique en détail. La tu vas direct sur skyscanner chercher des billets.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

C'est un véritable plaisir que de partager les aventures de ma tribu avec vous. Vos commentaires, vos partages sont mon adrénaline, mon énergie, ma motivation, alors si vous avez aimé le lire, ou regarder les photos, un p'ti clic ou un petit mot me feront toujours énormément plaisir.
Un GRAND merci, Chacha !

Top lecture sur le blog