Accéder au contenu principal

Bienvenue à Halluin avec #EnfranceAussi


Shame on me ! Je suis encore en retard dans la publication de mon article pour #EnFranceAussi. Pourtant, je m'y étais mise dés le 26 décembre, et puis on a décidé de reporter la publication au 5 janvier. J'ai donc mis en pause mon article. Puis, j'ai repris le travail, reporté, reporté et encore reporté. (faut que je vous dise que j'ai aussi un gros rhume qui m'enquiquine depuis plusieurs semaines, et le soir, je suis complémetement HS) Entre temps, j'ai vue les publications de la tribu de #EnFranceAussi, et mon article à fait pschittt. 

Qu'est ce que j'allais bien pouvoir vous dire sur cette ville si banale, si ordinaire située tout au bout de la France. On est tellement haut qu'on frôle la frontière avec la Belgique. En y réfléchissant bien (et à voix haute avec Heito), la force de ma ville c'est justement cette frontière.


Halluin by Chacha Aventurière® (source www.delcampe.net)


Cette ville, c'est Halluin (...aie, je me dois de vous faire un petit cours de diction avant tout, c'est très simple dites : A-LU-1) Voilà, c'est parfait ! Halluin est donc une ville frontalière avec la ville de Menen situé en Belgique (on dit : Mé-Neune, en flamand, en français:  Menin). Pour vous aider à me situer, voilà une petite carte.


Nous sommes beaucoup de ma génération à avoir un papa ou une maman belge, et quelques un encore à être bilingue.

D'ailleurs, nous sommes nombreux a être nés à Menin où se situait à l'époque la maternité la plus proche. (Remember, à l'époque tout le monde n'avait pas de voiture, on allait au plus direct) De ce fait, beaucoup d'Halluiniois sont inscrits au service central d'état civil à Nantes qui depend du ministére en charge des affaires étrangéres. (rien que çà !)

En faite, les deux villes pourraient presque n'en former qu'une seule tellement nous sommes proches.

Halluin a longtemps bénéficié d'un riche patrimoine industriel, de nombreux belges venaient travailler chaque jour en France. Ensuite, des entreprises belges sont également venus s'installer à Halluin avant de partir à la conquête du marché français, ce qui simplifiait pas mal les démarches administratives import/export pour leurs clients. Nous étions la porte d'entrée de leur expansion.

Puis la mondialisation a fait son oeuvre, suivi de l'accord de Schengen qui a fini par enterrer l'intérêt de notre ville pour les entrepreneurs étrangers. Je ne vais pas vous mentir, les dégats sur les activités économique de ma ville ont été désastreuses.

Cependant, il y a quelques avantages à habiter une ville frontalière. Il y a quelques années de cela, nous profitions (pleinement) du taux de change entre nos 2 devises. Nous avions tous 2 porte-monnaies : 1 franc français/  1 franc belge. En fonction du taux, on payé dans une devise ou dans l'autre. 2001, l'arrivée de l'euro sonnera la fin de cette particularité. Malgré tout, nous trouvons encore moyen de bénéficier de quelques avantages pécuniers. (par exemple la tva sur l'alimentation est 5,5% en France, 6% en Belgique,  sur le biens 21% en France, 20% en Belgique, le tabac y est également moins taxé) Il suffit de voir les files de voitures le week-end qui traversent la frontière dans un sens comme dans l'autre pour voir qu'on y trouve tous notre compte.

Aujourd'hui, ceux sont les français qui traversent le plus chaque matin la frontière pour aller travailler en belgique. Depuis 2012, le statut de travailleur frontalier n'hésiste plus. Toutes les personnes ayant signé leur contrat de travail avant cette date continue à bénéficier de ce petit avantage fiscal jusqu'en 2033. (prélévement salariale de +/- 13%, et paiement des impôts sur le revenue en France. Depuis le 01/01/2012, les nouveaux doivent payer leurs impôts sur le revenue en Belgique, et là croyez moi çà douille !)

Mais à quoi ressemble donc cette frontière aujourd'hui :



Vestige de la douane à l'entrée d'Halluin Chacha Aventurière®



Le poste frontière d'Halluin vue depuis la Belgique Chacha Aventurière®

La frontière est aujourd'hui symbolisée par des blocs de pierre.



Halluin by Chacha Aventurière®

Ici la frontière c'est le muret qui se trouve à Menin, le trottoir lui est en France.
Halluin by Chacha Aventurière®


On est parfois pressé de passer d'un pays à l'autre, et on se crée nos proches chemins.
Halluin by Chacha Aventurière®
Comme je vous le disais un peu plus haut, nos deux villes ne pourraient n'en former qu'une seule. Il n'est pas rare de voir nos 2 langues sur les panneaux, ou encore être prononcer dans une même phrase. (genre : j'vais au baraque, on va manger au fritekot)

Halluin by Chacha Aventurière®

Halluin by Chacha Aventurière®

On va jouer à un petit jeu. Mais où se cache la frontière ?
Halluin by Chacha Aventurière®
Ici  elle est quelque part sur l'esplanade à droite. Les commerces au fond à droite sont en Belgique, les appartement et la rue sont en France.

Halluin by Chacha Aventurière®
Ici je suis positionnée en France, au fond vous êtes à Menin.(BE)  Voici le même immeuble, il y a bien longtemps

Halluin by Chacha Aventurière® (source archive municipale)

Halluin by Chacha Aventurière®
Ici je suis la berge côté Belgique, il suffit de traverser l'écluse pour se retrouver en France.

Halluin ce n'est pas qu'une frontière. On est à la ville, tout en étant à la campagne. Nous sommes entourés de champs. Nous avons une piscine qui porte le nom d'une personne que je trouve admirable. In moulin, un estaminet, un port fluviale (et oui) , la cense manoir, un parc arboretum qui se nomme le manoir aux loups reconnue jardin remarquable par le ministère de la culture. Nous avons un mont sur lequel on ne peux pas faire de ski, mais l'hiver il est bien capricieux et parfois difficile à gravir. Tandis qu'aux sunset ils sont aussi joli ici qu'à l'autre bout du monde, pour cela il suffit de simplement prendre son temps les admirer.

Halluin by Chacha Aventurière®

Halluin by Chacha Aventurière®

Halluin by Chacha Aventurière®

Halluin by Chacha Aventurière®

Halluin by Chacha Aventurière®

Halluin by Chacha Aventurière® (source archives municipales sauf Lolipopo )

Halluin by Chacha Aventurière®

Halluin by Chacha Aventurière®

Halluin by Chacha Aventurière®

 Halluin by Chacha Aventurière®


Merci à Tatianna du blog Birds and bicycles de nous avoir proposé de vous présenter notre ville pour ce 1er rendez-vous de #EnfranceAussi de 2017. Finalement, je suis très fière de vous avoir présenter Halluin à travers son originalité.



J'en profite pour remercier Sylvie du blog Le coin voyageurs de nous ouvrir son blog chaque mois pour ce rendez-vous. C'est un vrai plaisir que d'y venir partager nos coups de coeur, et nos découvertes.

On se retrouve le mois prochain, mais d'ici là place au jeu.

Bizzz @+
Chacha



Cadeau à gagner :  le Cartoville Gallimard "Nantes" 



⏬⏬ Règlement  ⏬⏬



Un concours est organisé par l'ensemble des participants au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi en partenariat avec Gallimard Loisirs.

Il permet de gagner deux guides Gallimard.

Deux gagnants seront désignés : un parmi les lecteurs, un parmi les blogueurs.

Comment participer ?

Il suffit de commenter sur un des articles du rendez-vous entre le 1er et le 20 du mois de janvier 2017, et de commenter sur la page Facebook du rendez-vous, (en indiquant le blog sur lequel ils ont commenté).
Le tirage au sort aura lieu le 12 janvier 2017.
Annonce des gagnants :
Les gagnants seront prévenus sur le blog Le coin des voyageurs en édit du billet du concours, et sur la page Facebook #EnFranceAussi. Les gagnants auront une semaine pour faire parvenir leur adresse,
Passé ce délai un nouveau tirage au sort sera effectué.

Envoi des lots : Les Editions Gallimard se chargent de l'envoi des lots. Merci de nous indiquer lorsqu'ils vous seront livrés.

Commentaires

  1. Oh super, tu vis l'Europe au quotidien ! Très intéressant ton article.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis contente de lire cela sur ta ville, elle n'est certes pas une destination touristique en tant que tel, mais elle a une histoire et ses spécificités ! Des bises Chacha ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ceci n'est qu'une infima partie de son histoire, si tu savais tout.
      Merci d'être passé, bizzz

      Supprimer
  3. Je suis bien contente que tu es présentée ta ville. Je suis toujours intriguée par les villes frontières. On s'y sent jamais vraiment en france jamais vraiment à l'étranger. On entend parler les 2 langues, comme tu le soulignes, dans un mélange hyper fluide. Ce sont aussi souvent des villes un peu oubliées alors qu'elles ont souvent joué des rôles importants dans l'histoire ... bref. Je suis contente d'avoir découvert A-Lu-1 ��

    RépondreSupprimer
  4. En effet, tu es tout au bord! C'est un bon thème ce mois, je découvre des villes dont je n'avais jamais entendu parler :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est comme les petites villages que l'on traverse sur la route des vacances.

      Supprimer
  5. très jolie présentation de cette ville frontière.
    Je me suis prise au jeu

    RépondreSupprimer
  6. ah les frontières... un jour des gars (oui il y a rarement de femmes dans ces réunions... c'est trop sérieux !! ;) ) , se mettent autour d'une table et dessinent des frontières.. on sait pas trop comment...

    joli récit :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûre qu'ici ils n'ont pas été très inspires pour sortir une régle et nous faire des angles droits.

      Supprimer
  7. Je suis bien contente que ton rhume t'aies fiché la paix suffisamment de temps pour que tu écrives ce chouette article sur ta vie à Halluin (je l'aurais pas dit autrement :) ) ! Ton article est super intéressant et c'est sympa de savoir un peu plus de quoi était fait ton quotidien et de quoi il est fait aujourd'hui :) Bonne journée Chacha !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors la prochaine fois, je vais vous parler du quartier ou j'ai grandi, c'est top aussi :)
      Merci d'être passé par ici, on se revoit là bas

      Supprimer
  8. C'est toujours un plaisir de te lire. Et lorsque tu parles de ton chez toi encore plus.
    Que de souvenirs j'ai de cette frontière. Quand j'y pense j'ai le sentiment d'avoir passé plus de temps en Belgique qu'à Lille. Quand j'avais 100frs belges dans la popoche j'étais la plus riche du monde. Que de souvenirs qui me reviennent quand je te lis. Les panneaux en deux langues, Les pleins d'essence, les clopes, les boites de nuit. C'est a Menin que j'ai trouvé les dragées pour mon mariage et le baptême de mon fils...Tes photos d'époque sont de vrais trésors.
    J'ai adoré ta présentation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors tu connais Léonidas, Vereecke et Pinocchio. Les boites, ne me dit pas Skyline ? Saurions nous de la même génération ?

      Supprimer
  9. C'est marrant de voir ces panneaux en 2 langues ! Pour vous finalement c'est banal à force, mais pour nous ça ne l'est pas ! Moi je trouve ça bien sympa cette particularité d'être à cheval sur 2 pays, et puis ça doit être super enrichissant... Merci pour ce chouette article très instructif !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'est presque plus surpris de rien. Il est vrai que l'on reconnait de suite les nons régionaux dans les commerces par leur étonnement devant certaines particularités auxquels nous ne prétons plus attention.

      Supprimer
  10. J'adore ta ville de Halluin et tu en parle si bien que j'ai envie de prendre le TGV et de venir te voir !!! C'est drôle le petit jeu des frontière et ça parait fou de se dire ici la France la bas en face la Belgique !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a une gare ouigo dans la ville d'à côté. En mai, nous organisons le plus grand vide grenier de la région sur les 2 villes. Si t'as des envies de chiner, #Twelcome

      Supprimer
  11. Eh ben tu vois, t'as réussi à nous raconter ta ville sous un angle super intéressant. Je suis contente d'avoir découvert le quotidien des frontaliers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quotidien super passionnant ... j'vais penser à éditer un livre sur le sujet. Merci d'être passé

      Supprimer
  12. merci pour la découverte de ta ville
    ah ce temps où on avait pas l euro
    je ne connaissais pas encore de ville frontière jusqu à aujoourd'hui
    contente que ton rhume t ai laissé tranquille pour ce partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais avec plairi Tania, toi aussi Twelcome si tu veux faire un tour par ici.

      Supprimer
  13. Il y a de beaux couchers de soleil à Halluin :)
    Une ville, certes pas touristique, mais tu la présentes très bien. Tu donnes mêmes envie d'aller jouer avec la frontière !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La prochaine qui déclare vouloir venir ici, je me déclare web influenceur 2017 pour les séjours dans les Hauts de France.
      Merci de ton intérêt pour ma super ville

      Supprimer
  14. Quel bonheur cet article ! Y a pas eu un film sur un douanier qui voulait empêcher l'Europe pour sauver sa frontière ? un truc drôle avec cet acteur belge dont j'ai zappé le nom mais qui est très drôle ? (comme je décris bien...)
    Merci pour cet article qui m'a passionnée. L'histoire de ta ville et de ta vie, te connaître un peu mieux... je me suis régalée. Vive #EnFranceAussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii c'était avec Dany Boon, après son succés : bienvenue chez les ch'tis.
      Merci d'être passé par ici, j'apprècie vraiment.
      Bizzz

      Supprimer
  15. Ah les villes frontières... On en a une par chez nous aussi, le Perthus, le côté droit de la rue est français, le gauche Espagnol (et peut être bientôt Catalan...)... Ca donne toujours des ambiances particulières, mi-figue, mi-raisin, mi-belge-mi-français... Le côté positif, c'est qu'on peut s'expatrier rien qu'en traversant la rue!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La façade avant de ma maison regarde vers la Belgique, alors que le côté jardin regard vers la France. Finalement, je voyage en traversant ma maison du salon à la cuisine.

      Supprimer
  16. Merci pour cette découverte, les villes-frontières ont toujours un charme et une histoire bien particuliers. J'aime bien tes photos avec la frontière qui passe quelque part mais où ce n'est vraiment pas perceptible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je voulais en faire une avec un pied dans chaque pays, cela aurait été rigolot aussi

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

C'est un véritable plaisir que de partager les aventures de ma tribu avec vous. Vos commentaires, vos partages sont mon adrénaline, mon énergie, ma motivation, alors si vous avez aimé le lire, ou regarder les photos, un p'ti clic ou un petit mot me feront toujours énormément plaisir.
Un GRAND merci, Chacha !

Posts les plus consultés de ce blog

Ainsi font font les champignons ...




Dans notre édition d’hier, une légère erreur technique nous a fait imprimer les noms de champignons vénéneux sous les photos des champignons comestibles, et vice versa. Nos lecteurs survivants auront rectifié d’eux-mêmes.
        Pierre  Desproges







Cet automne, j'ai eu l'agréable surprise de découvrir dans l'espace vert qui entoure mon lieu de travail, un anneau de sorciére (on peux dire aussi anneau de fée, ou de troll selon les croyances). 

Il était tellement beau, que je me suis mise à explorer les espaces verts tout autour de "ma" société en quête d'autres beautés de mère nature.

Franchement, je n'ai pas été déçue de mon périple dans le monde des champignons.





De pas en pas, de photos en photos sous le regard médusés de mes collègues, mon exploration m'a enchanté.

Il n'y a avait pas un anneau mais trois anneaux au total. Dont le dernier était fait d'un ensemble de champignons d'un brun foncé.







 Allons nous promener, voir ce qui se cache sous l…

Balade au jardin botanique de Funchal, le temps de mettre le temps sur pause ...

Comme pour chaque chose, il y a un temps pour tout. Si jusqu'à présent, je ne vous ai pas trop parlé de nos vacances à Madère c'est parce que les derniers rayons de soleil suffissaient à compenser le fait que l'été était bel et bien terminé. Mais maintenant que l'automne est bien installé, qu'il n'y a presque plus de fleurs au jardin, je sens qu'il est temps de partager cette incroyable balade au jardin botanique de Funchal sur l'île au printemps éternel, cela vous aidera à passer l'hiver.  

Le jardin botanique est situé à flanc de colline sur les hauteurs de Funchal, et heureusement pour moi à une altitude raisonnable que notre panda a bien voulu atteindre après que celle-ci y ait vécu ses plus fortes émotions mécaniques de sa jeune vie. 

J'ai immédiatement été sous le charme de Quinta do Bom Sucesso, un magnifique manoir surplombant la baie de funchal. Bâtie en 1881, ce manoir abrite aujourd'hui une collection d'animaux marins et d'o…

Silent sunday 17 👢💮🍵🎃

Bon dimanche 👢💮 🍵🎃