Floride the sunny state ... de la pluie au soleil ...



Welcom on board !
Welcom in Miami  ©Chacha Aventurière
Après  4 jours super méga-fantastique à arpenter Big Appel (replay jour 1 ici *  jour 2 ici *  jour 3 & 4 ici), nous nous étions quitté sur le point d’embarquer pour Miami. Direction La Floride, the sunny state.

Ce qu’il faut savoir, c’est que lorsque nous avons organisé ce trip, jolybrother (le frère d’Heito), nous a fait remarquer que cela était idiot d’aller si loin, et de ne pas pousser jusque Miami. C’est vrai franchement, pourquoi rester 4 jours de plus à New York alors que Miami n’est qu’à 3 heures de vol. D’autant que Ludwine (You remember Ludwine mon agent de voyage), et bien Ludwine confirme qu’aux USA prendre l’avion c’est comme prendre le métro à Paris.  Cerise sur le cake, notre budget n’est pas du tout plombé par cet extra. L’hôtel est même à un prix dérisoire.  Alors nous avons dit banquons ! Oups banco ! Et voilà comment nous embarquons pour Miami un mercredi de mai 2012.

Le vol se passe nickel.  Lors du débarquement, nous sentons immédiatement la moiteur de l’air ambiant.  Lolipopo n’en peut plus, il est tard, il fait chaud, l’atmosphère est à l’orage (dans tous les sens du terme, si vous voyez ce que je veux dire). Après un temps interminable pour récupérer nos bagages, il nous a fallu traverser l’aéroport pour nous rendre chez HERTZ.  Euuu, pourquoi il y a la queue chez Alamo, et nous sommes les seules à nous rendre chez Hertz. (ben oui pourquoiaa ? ! ??)  Hertz en réalité était le seul à nous garantir un mustang notre arrive(contre quelques billets vert of course) . Pour info, Heito était d’accord de pousser jusque  Miami à condition que ….  (pour info, sachez qu’il y en a toujours un dans ma tribu quelqu'un qui pose un … « mais à condition que » … on connait tous le « mais où est donc or ni car », chez nous c’est « mais à condition que ») …. à condition donc d’avoir la possibilité de conduire une mustang … cabrio tant qu’à faire. Après quelques recherches sur le net, seul Hertz pouvait répondre à son, devenu notre caprice entretemps. (tant qu’à faire autant en profiter un max !)

Un brin d’humour du guichetier qui parle le français avec un accent So American, un délice. Le mec nous balance que ce n’est pas le meilleur moment pour venir à Miami, qu’il s’agit de la saison des pluies, et que la météo pour les prochains jours n’est pas top, top. C’est de l’humouuuur !! Ahaha, tout le monde rit, on est content, tout va bien. No stress.
Sur le trajet qui nous mène au garage, on parle météo, on se  dit que ce monsieur avait vraiment beaucoup d’humour et qu’il était vachement sympa. Ascenseur, parking, ascenseur, valises cela commence à ressembler au parcours du combattant, et puis il fait chaud, très chaud. Nous voilà enfin devant la bête. Nos visages palissent, et la 1ére chose qui nous vient à l’esprit esr « comment on va faire ? »  

Miami, le rêve devient réalité  ©Chacha Aventurière
 Nous sommes là devant une superbe mustang cabrio bleu électrique, et on se demande comment nous allons caser nos 3 énormes valises, 3 bagages à mains dans un minuscule coffre. L’orage gronde au loin,  j’avoue que la patiente et la réflexion ne sont plus trop de la partie à cette heure-là, tout le monde est légèrement à cran. Dans tous les cas, je ne  sais plus comment nous avons fait pour  loger le tout dans la mustang, mais nous y sommes arrivés. C’est donc chargé comme des mulets et empiler comme des sardines que nous prenons la direction de Miami Beach.

Parfois, il m’arrive d’avoir des réactions de blondes, mais sur ce coup-là j’avais pensé à imprimer le plan entre l’aéroport et notre hôtel. Nickel chrome, en avant Guingamp ! Mais çà c’est de la théorie de blonde, parce qu’en sortant du parking de l’aéroport, des panneaux nous indiquent bien la direction de Miami Beach mais j’ai un mal de chien à nous situer sur le plan. Il fait noir dans la voiture, le plafonnier n’éclaire pas non plus comme une lampe de 1000 watt. Dehors, l’orage gronde, et cela commence à venir électrique aussi dans la voiture. Arrive le fameux péage dont nous a parlé jolybrother, je sors ma petite monnaie (toujours bien écouter les voyages des autres pour s’éviter des déconvenues) (ce péage ne prend pas les cartes bancaires, si tu le sais pas, t’es dans le caca) Je ne vous raconte pas la route, bien entendu on s’est paumé, puis localisé sur le carte, puis (re) paumé, finalement par miracle nous arrivons à notre hôtel, le Riu Plaza Miami Beach.

Riu Florida beach  ©Chacha Aventurière
Super hôtel, l’accueil est très sympathique, la musique cubaine donne à l’atmosphère une ambiance festive et en même temps sereine. Après le check in, on se pose pour manger unne Caesar salade, un drink, et tout le monde prend la direction du pays des rêves après une journée  bien mouvementée.

Miami jour 1
7h00, le jetlag est encore un peu présent chez Lolipopo, la grasse mat ce ne sera pas pour  aujourd’hui

-          Maman tu entends on dirait qu’il pleut.
-          Oui…tu peux regarder par la fenêtre.
-          Maman il fait gris, les palmiers se plient sous le vent. Fait moche !

Voilà comment, j’ai eu subitement envie de m’enfoncer dans le lit, et de pleurer toutes les larmes de mon corps. Faire plus de 7 800 km pour être sous la pluie, moi qui est tant rêvée de ses latitudes tropicales, les palmiers, le sable chaud. Intérieurement, je maudis le monsieur de chez Hertz. Finalement, après après avoir installé un tractopelle dans notre chambre pour m’extraire du lit, nous finissons par descendre prendre notre petit déjeuné. Entre 2 bouchées, j’invoque le dieu de la météo pour qu’une éclaircie fasse son apparition, mais rien, nada, aucun signe que la météo va s’inverser dans les prochaines heures, dehors c’est le déluge.
Cauchemar à Miami  ©Chacha Aventurière
Contre mauvaise fortune bon cœur, on se résigne à demander à la réceptionniste :
-           What can we do in Miami when it’s raining ? (ce qui est la pire phrase que j’ai eu à prononcer avec 2 mots pour moi incompatible dans une même énoncé : raining et Miami)
-          Do You like shopping ?
(Quelle question ma belle, Heito est dans la place)
-          Yes, we love.
-          It’s Memorial week-end, you can go to Sawgrass Mills.
Shopping à Sawgrass Mills  ©Chacha Aventurière
Avec une gentillesse incroyable, elle nous indique la route. Et en moins de 10 mm, nous nous retrouvons sur une highway. Lolipopo nous sert de GPS, il y a de la circulation, on est aux anges. En moins de 45 mm, nous arrivons à destination. Il pleut moins, mais il pleut encore. On s’engouffre dans le mall, c’est juste incroyable, il y a des boutiques à ne plus en finir. Un détail me chagrine toutefois, à aucun moment on ne voit l’extérieur. On enchaine les kilomètres jusque la faim se fait sentir. Aux USA, de la nourriture il y en a partout, nous nous retrouvons assez vite au milieu de centaines d’américains à devoir choisir entre des tacots, des hamburgers, des pizzas et toute autre forme de nourriture absolument pas saine du tout.  Alors qu’on essais de trouver un truc pour nous rassasier, je sens une chaleur me brûler le dos. Par le dôme opaque, le soleil semble vouloir m’interpeller. Après avoir mangé quelque chose de gras, et rincer  le tout avec une glace, nous cherche une sortie, et constatons que le soleil sublime le ciel bleu de Floride.


Chose incroyable, on décide de quitter sur le champ ce centre commercial, et de retourner à Miami Beach. Bien entendu, si nous avions la route pour nous rendre à Sawgrass Mills, les supers loosers que nous sommes ont oublié de demander la route pour le retour. Très rapidement Lolipopo nous fait remarquer que nous partions dans la mauvaise direction, persuadé qu’il fallait toujours suivre le N° de la highway donné à l’hôtel, je lui signe une fin de non-recevoir. Comment une enfant de 10 ans ½, peut-elle voir raison ? Après 30 minutes de route, j’ai dû reconnaitre qu’elle avait bien raison, et décidons de faire ½ tour. Conclusion : toujours embarquer un enfant GPS dans ses bagages.
En route pour découvrir Miami en mustang cabriolet  ©Chacha Aventurière

La marina de Miami et ses sublimes bateaux  ©Chacha Aventurière

Color of Miami  ©Chacha Aventurière
Des rues au nom magique Miami  ©Chacha Aventurière

 
Art Deco District Miami  ©Chacha Aventurière
Du soleil, des palmiers enjoy Miami  ©Chacha Aventurière
Color of Miami  ©Chacha Aventurière
Color of Miami  ©Chacha Aventurière
Nous en profitons pour découvrir Miami en voiture, et décidons de profiter de cette belle fin de journée pour lézarder à la piscine, apprécier les cocktails locaux, découvrir la plage, et rêver d’une vie au soleil.
Color of Miami  ©Chacha Aventurière
Color of Miami  ©Chacha Aventurière
Color of Miami  ©Chacha Aventurière
Color of Miami  ©Chacha Aventurière
Miami Beach Color of Miami  ©Chacha Aventurière


La promenade le long de plage,Color of Miami Beach  ©Chacha Aventurière

Miami jour 2
Le soleil est au rendez-vous. (danse de la joie) Opération journée découverte, le guide touristique sous le bras, l’appareil photo autour du cou, direction Miami Beach, Art déco Historic District, Ocean Drive …. Petit rappel : nous sommes le week end de Memorial Day, je n’ai aucune idée de ce que sait, cela ne devrait pas nous empêcher de découvrir cette ville.

Ocean Drive  ©Chacha Aventurière
On croise des grosses américaines (oups, petite précision je parle de voitures), des journalistes avec leurs cameramen à chaque coin de rues, il y a du monde. Il fait chaud, très chaud, le soleil nous brûle. La découverte vire un peu à marche ou crève. Après plusieurs heures sous le soleil des tropiques,  on décide de rentrer à l’hôtel, et de revenir en fin de journée lorsque l’air sera un peu plus respirable.

L'exubérance de Miami  ©Chacha Aventurière
 
Color of Miami  ©Chacha Aventurière

Color of Miami  ©Chacha Aventurière

Color of Miami  ©Chacha Aventurière

Flamingo Plaza, Color of Miami Color of Miami  ©Chacha Aventurière

Color of Miami  ©Chacha Aventurière

Color of Miami  ©Chacha Aventurière

Color of Miami  ©Chacha Aventurière
 
La fin journée arrivant après une après-midi de farniente au bord de la piscine, nous prenons la direction de Ocean Drive. On rigole un peu moins. Nous avons l’impression d’être dans un clip de 50cts. Grosses voitures, des filles en bikini s’exhibent à chaque coin de rues des bouteilles d’alcool dans des sachets. Trouver une place est super galère, les quartiers sont résidentiels, il faut une carte pour se garer. On se déplace de quartier en quartier, pour finalement se retrouver dans un quartier pas du tout « So Cute ». Heito, pas du tout rassuré, à l’impression d’abandonner la mustang, et se met en tête que nous ne la retrouverons pas entière.

L'autre Miami   ©Chacha Aventurière
On passe plusieurs cordons de sécurités de police, d’ailleurs la police est présente, discret mais présente. Nous voilà sur Ocean Drive, de chaque terrasse de bar s’échappe de la musique, l’alcool coule à flot. Lolipopo nous fait remarque des filles « dorment » dans l’herbe (en réalité elles sont au au milieu de leur vomi), on est loin, très loin de l’image glamour de Miami.
-          Maman regarde !!!!!!
-          Wouaaa cool !!!!!
-          Mais t’es sure que c’est un vrai ?? !!
Notre Lolipopo vient de trouver un billet de 20$. Des jeunes blacks nous regardent amusés par la situation, notre fille a été plus rapide (tralalalère). On propose à Lolipopo de le garder bien précieusement comme souvenir. "Nan mais allo quoi" trouver un billet de 20$ lors de ton 1er séjour aux USA, n’est-ce pas un signe de chance, la chance on la garde, on ne la donne pas ! (à ce jour, Lolipopo a toujours son billet dans un petit cadre dans sa chambre, check)
Alcool, sexe et rock’n roll, et certainement d’autres suspenses sont un peu partout. Nous sommes les seuls « blanc » typé européens avec une gamine de 10 ans ½  au milieu d’une foule alcoolisée. L’inquiétude monte en moi. On décide de se replier vers la mustang, sachant que le quartier où elle se trouve n’est pas trop rassurant. C’est en suivant les flyers que les rappeurs que nous regagnons notre voiture, des DJ locaux jettent négligemment par terre dans l’espoir d’attirer un producteur. La foule est de plus en plus dense. On roulera capoter jusqu’à l’hôtel, cela nous prendre 2  bonnes heures.
Ocean Drive, Memoral Day Color of Miami  ©Chacha Aventurière
On voulait du local, on l’a eu. C’était une belle journée que nous ne sommes pas prêts d’oublier.
Miami jour 3, 9h
Bye bye Miami  ©Chacha Aventurière




On plie bagages, on rentre en France, un long périple nous attend dans les prochaines 24h. Cette fois, on arrive à mettre les valises sans être trop entassé, Lolipopo profite des derniers rayons du soleil de la Floride pour parfaire son bronzage sur la route qui nous conduit à l’aéroport. Nous disons au revoir à la Floride, je n’ai pas vu les Keys, ni Cuba qui n’est pas très loin. Je me promet qu’un jour de reviendrons. Nous prenons la direction de New York.

Un dernier regard depuis le hublot de notre avion * Color of Miami  ©Chacha Aventurière

Bye bye New York, see you soon  ©Chacha Aventurière


New York 19h

Après une escale de quelques heures à New York, nous embarquons pour Bruxelles. Nous patientons sur le tarmac qu’une place se libère dans la file des avions prêt à décoller….45 mm déjà, le capitaine a pitié de nous, il branche la radio, le casque vissé sur les oreilles, Adèle braille dans mes oreilles « Someone like you », je suis heureuse, je pense à mes parents, Heito & Lolipopo sont à mes côtés., je pleurs à chaudes larmes. Je viens de réaliser le rêve de mon papa, j’ai cette chance. Lolipopo n’a que 10 ans 1/2, moi j’ai dû attendre mes 42 ans. L’avion accélère , on décolle, le sol américain se dérobe sous ses roues, la tête pleine de belles images, un moment inoubliable. Je me fais la promesse intérieurement que nous reviendrons dans ce pays fantastique. Je ne le sais pas encore, mais il me faudra patienter 2 ans 1 mois et quelques heures pour toucher une nouvelle fois le sol américain sur la côte ouest cette fois.

 
J’espère que cette aventure vous a plu, tout y est authentique, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire, ou si vous souhaitez des informations sur Miami ou New York, vous pouvez m’envoyer un mail, vous le trouverez dans l’onglet à droite du blog « contactez moi ». Et si vous ne souhaitez pas rater la suite de nos aventures, abonnez-vous à la newsletter ou suivez-moi sur Hellocoton.
@+
bizz
Chacha

Commentaires

  1. Super article !! on commence en rigolant (oui j'ai ri en t'imaginant blasée sous la pluie!!) et ça fini de façon hyper émouvante : well done Charlotte ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du rire aux larmes, de la pluie au soleil ... me voilà poète dans l'âme
      ;)

      Supprimer
  2. ah ah c vrai que la poisse avec tous ces km qd la pluie heureusement cela s'est arrangé!! ah cool ta fille a gardé ce billet!!
    ah le bon plan New York Miami, bien joué

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Tania, depuis j'ai trouvé un super site qui te dit quand partir ! Mais ça reste un super souvenir pour toute ma tribu

      Supprimer
  3. Bonjour !
    Wow le rêve ! C'est vraiment chouette Miami !
    Ce n'est pas trop dangereux ? ( c'est un truc que j'ai entendu dire d'où ma question).
    En tout cas, c'est un joli cadre, la vie doit être chère la-bas !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, bienvenue sur mon blog 🌞 .
      Depuis, nous sommes allés à Las Vegas, et j'ai eu bien plus peur de finir au consulat de France à demander un rapatriement en urgence.
      Cher ?? À un peu plus de 100€/nuit en petit déjeuné, c'etait raisonnable (bon le dollar nous était favorable aussi), pour le reste c'est comme tout faut chercher les bons plans.
      En tout cas merci d'être passé par ici, au plaisir de t'y revoir
      Bises Chacha

      Supprimer
  4. Nous avons failli aller découvrir Miami et en fait on a été en Pologne ! Rien à voir mais à charge de revanche car ça semblait très sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut voir Miami au moins une fois. En ce qui nous concerne, nous aimerions y retourner mais pour faire les Keys cette fois. Ma wish list s'allonge de jour en jour

      Supprimer
  5. Bon finalement de la pluie au début, histoire de faire un peu de shopping puis du grand soleil par la suite, histoire de voir Miami sous ses plus beaux jours ! Bel article en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé merci d'être passé par ici les futurs Tourmondistes ! Happy de vous avoir croisé

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

C'est un véritable plaisir que de partager les aventures de ma tribu avec vous. Vos commentaires, vos partages sont mon adrénaline, mon énergie, ma motivation, alors si vous avez aimé le lire, ou regarder les photos, un p'ti clic ou un petit mot me feront toujours énormément plaisir.
Un GRAND merci, Chacha !

Vous avez aimé au cours des 7 derniers jours

Top lecture sur le blog